La vie de nos fermes : La davalada


Immanquable à l’automne, la davalada est la descente des vaches des plateaux de l’Aubrac. Entre tradition et vie de la ferme, nous avons suivi les belles Aubrac pour leur retour à la ferme.

 

 

L’Aubrac a revêtu ses couleurs d’automne. Depuis le mois de mai, les troupeaux avaient pris possession des estives. Pendant 6 mois, sous le soleil des beaux jours, les vaches ont pu savourer une herbe grasse parsemée de la flore du haut plateau… à peine étaient-elles dérangées par les randonneurs et les pèlerins de la route de Saint-Jacques. Mais les petites gelées blanches du matin ne trompent pas… l’hiver arrive et bientôt les pâturages verdoyants et fleuris laisseront place à une épaisse couche de neige.

 

Il est temps pour les troupeaux de quitter le plateau. C’est la Davalada !

 

En longues files, les vaches suivent « lou pastre » pour regagner les vallées.

Au rythme des sonnailles, la procession traverse des paysages somptueux. Pour la grande joie des pro­meneurs, chaque année plus nombreux pour saluer la descente des troupeaux. Il faut dire, qu’à chaque halte, des dégustations de produits fermiers et des rencontres chaleureuses avec les gens du pays sont au rendez-vous.

Le soir venu, les belles Aubrac arrivent enfin à « l’oustal » pour un repos bien mérité. La chaleur de l’étable, la bonne odeur du foin, le confort de la litière… tout ce qu’il faut pour passer l’hiver dans de bonnes conditions.

Ce confort est d’autant plus important que le temps des naissances est proche ; d’ici peu toutes les vaches auront vêlé. L’étable va alors vivre au rythme des tétées des petits veaux.

 

Rendez-vous au mois de mai pour la Transhumance !