Sortie nature : les Gorges du Tarn


C’est sur le Mont Lozère dont nous vous parlions dans la gazette de novembre-décembre, que le Tarn prend sa source, sculptant un véritable canyon : les Gorges du Tarn.

 

 

Vous pourrez découvrir ce site par la route, le sentier ou bien la rivière. De juin à octobre, c’est le canoë que nous vous conseillons. Laissez-vous aller au grès de l’eau sans oublier de regarder dans les airs pour observer les vautours. Sur les berges, si vous n’avez pas la chance d’apercevoir les timides castors, vous verrez très certainement leurs habitations.

Les Gorges du Tarn abritent également un patrimoine bâti remarquable, témoin d’un passé riche en histoire. En levant les yeux, vous pourrez admirer le château de Peyrelade, le village de Mostuejouls construit sur les flancs du Causse de Sauveterre ou encore le hameau troglodyte de Saint-Marcellin.

C’est également dans ces vallées où légende et histoire s’entremêlent, que vous pourrez suivre les traces de Sainte-Enimie, princesse mérovingienne et fondatrice d’une abbaye à Burle. Persécutée par le diable ayant pris la forme d’un énorme serpent (un Drac), Enimie décide d’emprisonner le démon. Elle part à sa poursuite le long du Tarn et, épuisée, implore Dieu de lui venir en aide. D’énormes pierres tombent alors sur le Drac et l’obligent à regagner les enfers. De rage, le diable aurait griffé la base du rocher qui l’écrasait. On dit que la trace est restée visible jusqu’aux grandes inondations de 1875. Quoiqu’il en soit, l’effondrement rocheux du Pas de Soucy témoigne encore de cet affrontement.