Tradicion d’aici : La tradition des transhumances et des burons


Sur le plateau de l’Aubrac, les randonneurs découvriront de petites maisons de pierres appelées Buron. Retour sur l’histoire de ces bâtiments montagnards, liés à la vie agricole locale. 

Sur les chemins traversant le plateau de l’Aubrac, les promeneurs croiseront de petites maisonnettes en pierres enfoncées dans des talus, appelées buron. Les burons étaient autrefois des bâtiments agricoles liés à la production laitière. C’est ici que les vachers habitaient et stockaient pailles, fromages et matériels agricoles durant la saison estivale. Les agriculteurs montaient aux estives avec les vaches et restaient l’été en montagne afin de traire les animaux pour la fabrication des tomes fromagères. Sur les hauteurs, l’herbe était plus verte, plus fraiche qu’en plaine où le soleil la brûlait. Ainsi, des économies étaient réalisées sur l’achat ou le stockage du foin pour les animaux. Certains burons possédaient des espaces herbagés délimités par des murets en pierre. C’est ici que les agriculteurs plaçaient leurs vaches.  

L’hiver arrivant, les animaux redescendaient dans la vallée où la paille et le foin étaient en abondance dans de grandes étables. Aujourd’hui encore, cette tradition perdure, mais les vachers ne restent plus aux côtés de leurs troupeaux durant l’été. Ils accueillent les gourmands auxquels ils proposent de déguster un aligot traditionnel et des saucisses grillées à la cheminée. De quoi partager un moment convivial dans un lieu atypique.